Retouche des photos

  Contrairement à ce que la grande majorité des gens pensent, mon travail ne s’arrête pas lorsque je vous laisse profiter de votre soirée. Au contraire, une nouvelle étape commence, la plus longue. En effet, c’est à partir de ce moment qu’intervient la plus grande partie de la valeur ajoutée d’un photographe professionnel. Si habituellement nous prenons tous des photos au format .jpeg, je prends l’intégralité du reportage en .RAW. C’est une sorte de « négatif » numérique qu’il faut développer et interpréter afin d’en tirer toute la substantifique moelle. Autrement dit, cela me permet de rendre au mieux l’ambiance que vous avez cherché à mettre en place lors de votre mariage. Pour cela j’utilise toute une suite de logiciels professionnels. Ainsi aucune des photos que je vous rendrai, n’aura échappé à mon regard afin de proposer un ensemble cohérent. Il me faut environ 20 minutes par photo et plus encore lorsque je crée des noirs et blancs. Le noir et blanc est un style de photos particulier que j’affectionne. Mais si certaines prises de vue peuvent être traitées en N&B d’autres non, encore une fois l’œil et l’expertise du photographe sont indispensables. Laissez-vous guider ! En dehors du traitement N&B, on assimile communément retouche à retouche de beauté. Pour ma part, ce sont des retouches que j’applique assez peu sauf demande express des mariés. Bien évidemment je n’hésite pas à lisser légèrement une peau ou retirer un bouton dû au stress, mais je me refuse d’apporter des retouches qui entraînent une modification trop importante des personnes. Cela ne correspond pas à la ligne de conduite de mon travail. Mon but est de vous mettre en valeur avec votre naturel et non pas de vous transformer en statut de cire. Le nombre de photos retouchées peut varier énormément d’un reportage à un autre. Cela dépend d’une part, de la durée de ma présence à vos côtés et d’autre part, de vos attentes. Tout cela est négocié lors de la rédaction du contrat. Celui-ci est essentiel car il vous protège et permet de spécifier les prestations retenues.

Choix du support

  Enfin vient le choix du support de sortie. C’est une décision essentielle. Aussi je vous conseille de ne pas décider tout de suite mais d’attendre de voir les photos. En effet une fois traitées et retouchées je vous propose de les voir via une page web avec accès privé. Vous pourrez alors choisir tranquillement la solution qui vous convient le plus. La mode est aux photos sur DVD. Je vous propose donc soit un DVD simple soit un DVD avec son coffret et son livret –jusqu'à 12 pages. Je vous livre donc les photos en format .jpeg en HD. Cela représente souvent plusieurs centaines de photos. Aussi, plutôt que de les laisser dormir sur votre disque dur, je vous propose de les mettre en valeur soit au travers de tirages classiques dans un album soit dans un livre photos. Une fois encore, le choix d’un professionnel est essentiel. En effet je vous proposerai pour les tirages des qualités de papiers qui vous assureront une tenue des couleurs dans le temps, équivalente aux tirages utilisés par les musées. De même, pour vos livres photos, je vous proposerai tout une gamme de produits qui répondra à vos attentes. Vous aurez ainsi une réponse sur mesure depuis le choix des papiers en passant par le choix des matériaux de couverture –métal, cuir véritable, plexi glace, cartonnée…. Pour ce qui est de la mise en page, une fois encore vous avez le choix. Pour ceux qui se sentent une âme d’artiste, vous pouvez créer vous-même votre mise en page et je me chargerai de l’édition. Sinon vous pouvez choisir de me faire confiance. Je vous proposerai alors une mise en page qui tiendra compte de vos demandes. Bien évidemment tout comme les tirages, ces livres sont issus de prestataires haut de gamme que j’ai choisis pour vous en raison de leurs qualités.

" Là où est la paix Dieu habite. " Le Roman de Renart - XIIe siècle.

Tous réunis lors de cette veillée œcuménique pour la paix. Qu'il est bon de voir se réunir et prier toutes les religions pour la Paix.

Eucharistie: Empr. au lat. chrét. eucharistia « action de grâces; ce qui a été consacré par la prière d'action de grâces, le pain, le vin eucharistique » (Blaise), celui-ci empr. au gr. class. ε υ ̓ χ α ρ ι σ τ ι ́ α « reconnaissance; action de grâces », gr. chrét. « le sacrifice de l'Eucharistie ».

Trésor de la Langue française

La célébration de la messe s’ouvre par des rites d’introduction : « ces gestes, qui risquent de passer inobservés, sont très importants parce qu’ils expriment dès le début que la messe est une rencontre d’amour avec le Christ », explique le pape François.

"On exprime ainsi la foi commune et le désir mutuel de rester avec le Seigneur et de vivre l’unité avec toute la communauté.

Et c’est une symphonie priante qui se crée et qui présente aussitôt un moment très touchant"

Audience générale du 20 décembre 2017. Pape François.

Avez-vous choisi votre devise en tant qu’évêque ?

Oui, il s’agit de l’expression latine Sursum corda. La traduction française serait « Haut les cœurs » mais je préfère la traduction liturgique : « Élevons nos cœurs ». Je l’ai reçu comme une évidence pour trois raisons : le cœur est d’abord un lien eucharistique, une source vivante pour la mission que le Christ nous confie. Comme le dit saint Paul, c’est également une invitation à regarder les réalités d’en haut et à bien vivre sur Terre quand le cœur est tourné vers le ciel. Enfin cela signifie que le Seigneur veut habiter nos cœurs.

https://fr.aleteia.org

Agnès Pinard Legry 

05 juin 2018

"Bénir est un acte essentiel de la vie religieuse. L’homme, de nature religieuse, a toujours cherché la bénédiction pour lui ou pour les autres. La Révélation à Abraham jusqu’à son accomplissement dans le Christ est une bénédiction. « Je te bénirai », dit Dieu à Abraham (Gn 12, 2). Et Paul, contemplant l’accomplissement dans le Christ, « loue Dieu qui nous a bénis par toutes sortes des bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ » (Ep 1,3). Dieu bénit l’homme ! Voilà l’essentiel."

Selon un article de Mgr Pierre d’Ornellas, évêque de Rennes, Dol et Saint-Malo