Cercle Aliénor 10-01-2015

Le Cercle Aliénor, réunissant Poètes et Artistes a commencé sa séance en rendant hommage aux journalistes, caricaturistes morts pour leur Art. Après avoir levé leurs crayons, les membres et amis du Cercle ont écouté la présentation de Marguerite Duras par Joëlle Pagès-Pindon: Marguerite Duras, Le malheur merveilleux d'écrire.

De façon incroyable elle a mis en évidence la solitude des artistes qui par leurs mains, leurs crayons transforment les cris en écrits. Cela a conduit  Marguerite Duras au "crime" d’écrire.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Henri (mardi, 13 janvier 2015 01:07)

    J'ose vous le dire, j'aime vos photos! Et celle-ci, en ces jours si sombres , redonne vie et espoir à l'écrivain que je suis. L'écriture sauve l'homme car à travers elle il crie. Et aujourd'hui, oui, j'ai envie de crier ma colère, ma peine, comme tant de mes frères en humanité. Et puis je regarde votre photo et j'ai envie de dire: rien n'est perdu, l'art sauvera le monde! Alors, continuons!

Un portrait n'est pas une ressemblance.

 

« Un portrait n'est pas une ressemblance. Dès lors qu'une émotion ou qu'un fait est traduit en photo, il cesse d'être un fait pour devenir une opinion. L'inexactitude n'existe pas en photographie. Toutes les photos sont exactes. Aucune d'elles n'est la vérité. »

 

Richard Avedon

 

 

École de prière 2018

Ordination

Ordination d'Élom

Confirmations des jeunes

Veillée pour la Vie

Consécration du nouvel autel de Ste Lucie.