Mars 2014

Voici avec un peu de retard la photo du mois de mars. Elle a été prise lors d'une rencontre d'écrivains au féminin. J'ai pu rencontrer à cette occasion une grande figure de notre histoire contemporaine. Je vous livre ici son portrait et me permets de joindre quelques éléments biographiques afin de partager avec vous l'émotion de cette rencontre.

 

Odile de Vasselot, sfx.
Odile de Vasselot, sfx

En rédigeant cette petite note biographique d'Odile de Vasselot, j'observe les résultats des élections. Près de 37% de citoyens n'ont pas utilisé ce droit et devoir qui fonde notre pays.... et face à ces "abstentionnistes" se dresse l'écho de notre mémoire que me souffle cette femme. Oui c'est pour nous, pour défendre nos valeurs humanistes que ces hommes et femmes se sont dressés et ont lutté. Oui l'âge marque ce visage de femme mais quelle joie, quelle sérénité!

Dans un autre coin de l'écran, en direct sur les réseaux et les médias voici le visage triste de nos contemporains... Que nous manque-t-il pour avoir le regard flamboyant de Mlle de Vasselot?

Odile de Vasselot (1922- ) a fait parti du réseau Comète qui permettait à tous les pilotes tombés, en Belgique et en France, de rejoindre le Royaume-Uni. Après la victoire des Alliés, elle put enfin poursuivre ses études - Licence d'Historie à la Sorbonne-. Elle décida de rentrer dans les ordres et devint enseignante au sein de la Communauté Saint François Xavier. Sa foi dans la nécessité d'éduquer les jeunes la pousse, avec sa communauté, à répondre à l'appel du Président Felix Houphouët-Boigny et à fonder le collège puis le lycée Sainte Marie d'Abidjan.

Elle est l'auteur de deux ouvrages, Tombés du Ciel : histoire d'une ligne d'évasion, édité en 1999, ré-édité par les éditions du Félin en 2005 et de Sous l'occupation... J'avais 20 ans, édité à compte d'auteur, 2000.

Vous pouvez également l'écouter, interrogée avec une trentaine d'anciens Résistants  dont Stéphane Hessel, Raymond et Lucie Aubrac, etc, dans le Film documentaire de Vincent Goubet, Faire quelque chose, sortie le 2 janvier 2013.

 

Au mois prochain pour une autre photo! N'hésitez pas à commenter!

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    pierre (mercredi, 02 avril 2014 22:35)

    Magnifique photo! Merci pour la question posée. N'est-ce pas l'espérance en l'Homme qui nous manque?
    Quel rayonnement joyeux dans le visage de cette personne!

" Là où est la paix Dieu habite. " Le Roman de Renart - XIIe siècle.

Tous réunis lors de cette veillée œcuménique pour la paix. Qu'il est bon de voir se réunir et prier toutes les religions pour la Paix.

Eucharistie: Empr. au lat. chrét. eucharistia « action de grâces; ce qui a été consacré par la prière d'action de grâces, le pain, le vin eucharistique » (Blaise), celui-ci empr. au gr. class. ε υ ̓ χ α ρ ι σ τ ι ́ α « reconnaissance; action de grâces », gr. chrét. « le sacrifice de l'Eucharistie ».

Trésor de la Langue française

La célébration de la messe s’ouvre par des rites d’introduction : « ces gestes, qui risquent de passer inobservés, sont très importants parce qu’ils expriment dès le début que la messe est une rencontre d’amour avec le Christ », explique le pape François.

"On exprime ainsi la foi commune et le désir mutuel de rester avec le Seigneur et de vivre l’unité avec toute la communauté.

Et c’est une symphonie priante qui se crée et qui présente aussitôt un moment très touchant"

Audience générale du 20 décembre 2017. Pape Françoise.

Avez-vous choisi votre devise en tant qu’évêque ?

Oui, il s’agit de l’expression latine Sursum corda. La traduction française serait « Haut les cœurs » mais je préfère la traduction liturgique : « Élevons nos cœurs ». Je l’ai reçu comme une évidence pour trois raisons : le cœur est d’abord un lien eucharistique, une source vivante pour la mission que le Christ nous confie. Comme le dit saint Paul, c’est également une invitation à regarder les réalités d’en haut et à bien vivre sur Terre quand le cœur est tourné vers le ciel. Enfin cela signifie que le Seigneur veut habiter nos cœurs.

https://fr.aleteia.org

Agnès Pinard Legry 

05 juin 2018

"Bénir est un acte essentiel de la vie religieuse. L’homme, de nature religieuse, a toujours cherché la bénédiction pour lui ou pour les autres. La Révélation à Abraham jusqu’à son accomplissement dans le Christ est une bénédiction. « Je te bénirai », dit Dieu à Abraham (Gn 12, 2). Et Paul, contemplant l’accomplissement dans le Christ, « loue Dieu qui nous a bénis par toutes sortes des bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ » (Ep 1,3). Dieu bénit l’homme ! Voilà l’essentiel."

Selon un article de Mgr Pierre d’Ornellas, évêque de Rennes, Dol et Saint-Malo