Cercle Aliénor 14-04-2012

Chrisitne Dupouy
Chrisitne Dupouy

Hier, le Cercle Aliénor s'est réuni autour de la poésie d'André Dhôtel. Cette première séance printanière avait comme invitée Christine Dupouy, Professeur à l'université de Tours. Son intervention portait le titre: André Dhôtel et la Poésie.

www.cerclealienor.blogspot.fr

Elle a retracé la trajectoire poétique de Dhôtel et tissé de nombreux liens intertextuels. Elle a ainsi débusqué sur le chemin poétique d'André Dhôtel des échos avec les poètes grecs antiques, Rimbaud, Folain. Elle nous a conduit au travers des lieux physiques et prosaïques de son enfance, des lieux fabuleux. Car c'est en effet dans ce fabuleux que réside la poésie de Dhôtel. Celle-ci devient, en quelque sorte, le synonyme de la féerie pour un auteur qui tentait de refuser l'image et s'appuyer sur le prosaïque, sans pouvoir pourtant y échapper:

 

Quant à ce château, s'il eut

cent fenêtres et trois tourelles,

il fut toujours imaginaire. 

in Comptine


Chritine Dupouy, nous a ainsi fait partager une grande partie de ses recherches qui portent notamment sur la question du lieu (voir son ouvrage La question du lieu en poésie du surréalisme à aujourd'hui, ed. Rodopi, 2006). Ainsi la fonction de l'écriture pour Dhôtel est de retrouver le lieu de la révélation:

 

J'écris rien que pour retrouver

en quel lieu j'eus la révélation

parce que j'ai oublié ce lieu

ainsi que toute révélation


Ce chemin et ses lieux ont conduit Christine Dupouy à retracer l'ensemble du parcours de l'auteur et offrir ainsi un panorama tant de l'homme que de son oeuvre poétique et romanesque. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Antoon (lundi, 16 avril 2012 09:43)

    Merci Muriel pour ce voyage poétique émerveillé sur la polysémie de l'esprit au travers de la riche diversité des expressions, des visages, essentiellement des femmes.
    L'agrément du mouvement et du cadre esthétique contribuent à rendre un plus de vie. La parole viendra, c'est presque sûr...!

  • #2

    Marie-Cécile (mercredi, 18 avril 2012 15:42)

    Toujours heureuse des visages, et, cette fois-ci, ravie de profiter du cadre ! Une fois encore, comme si on y était ! Merci.

Le printemps est joli, je vous assure : on dirait un baiser.

 

 La joie de Pâques!

  Par le baptême, le Dieu tout-puissant, Père de notre Seigneur Jésus Christ t'a  fait renaître de l'eau et de l'Esprit.
Quelle joie de pouvoir partager ces grands moments familiaux! Merci de votre confiance!

Avec le mois de mai, les premiers mariages s'annoncent. Chaque détail compte, il ne faut rien oublier! Ce sont toujours des journées intenses et exigeantes pour l’œil du photographe

  "Pour la gloire de Dieu et le salut du monde"

J'ai la chance de pouvoir continuer à photographier de nombreuses célébrations et fêtes liturgiques.


0 commentaires